Home Logo

Menu

Mexique

Mise à jour le 29/04/2022

Quelles sont les formalités de sortie et d'entrée Covid19 ?

Pays inscrit sur la liste « Verte »

mportant à l'arrivée à l'aéroport de Cancun :

  • Ne surtout pas prendre la sortie « Shuttle Terminal » ou « Family & Friends (amis & famille) » ceci afin de ne pas être importuné par des « faux transféristes » prétendant travailler pour les tours opérateurs.
  • Notre réceptif local est Meeting Point : si arrivée  au Terminal 3, l'équipe se trouve près  du "Margarita Ville Bar"; si arrivée au Terminal 4, l'équipe se trouve près du "Welcome Bar" .
  • Si vous ne voyez pas de représentant Meeting Point , merci de contacter le numéro de téléphone d’urgence 24/24  : 00 52 984 188 3167 

***********

A ce jour, le gouvernement mexicain n’impose aucune restriction liée à la pandémie ni d’obligation de présenter un test PCR négatif pour prendre un vol à destination du Mexique.
Pour les Français qui se trouveraient sur place, il est recommandé de suivre l’évolution de la situation sanitaire du pays, de souscrire une assurance santé internationale couvrant le risque de Coronavirus Covid-19 et de disposer de ressources suffisantes en cas de retour anticipé en France.


Formalités d'entrée et séjour
  • A l’arrivée sur le territoire : présenter l’ensemble des documents requis (dont les titres de transport aller et retour et les justificatifs d’hébergement) ;
  • Pendant le séjour : toujours se déplacer en possession de son passeport en cours de validité et de son formulaire migratoire en raison de la recrudescence des contrôles.
  • Les ressortissants français ne sont pas soumis à l’obligation de visa de court séjour pour entrer au Mexique dans le cadre d’un voyage touristique, qui ne peut néanmoins pas dépasser 180 jours. 

Avant leur départ, en ligne, à bord de l’avion ou au plus tard avant le passage devant les autorités migratoires, les touristes doivent remplir un formulaire migratoire composé de deux parties (FMM ou « forma migratoria multiple ») à présenter lors de l’entretien avec l’agent de la police des airs et des frontières ((INM ou Institut national de migration), accompagné des documents suivants :
  • un passeport en bon état indiquant une durée de validité couvrant la durée de séjour prévue ;
  • un billet d’avion aller-retour, ou en cas de billet aller simple, tout titre de transport permettant leur sortie du pays vers leur prochaine destination (avion, bus…etc) à l’issue du séjour ;
  • un justificatif du lieu et du type d’hébergement ainsi que des moyens d’existence correspondant à l’intégralité de leur séjour.

A l’issue de l’entretien permettant en particulier de confirmer le motif du séjour, ils se voient remettre une partie de leur formulaire migratoire visée avec l’indication de la durée du séjour autorisée, qui ne peut pas dépasser 180 jours, ainsi que leur passeport avec un tampon d’entrée. Il est vivement conseillé de respecter la durée de séjour accordée par les autorités migratoires.

Cependant, un refus d’entrée sur le territoire est possible. Les autorités consulaires françaises ont été récemment avisées de quelques cas de refus d’entrée de touristes français motivés par des réponses non convaincantes relatives au motif de leur séjour (« filtro inconsistente » ou « entretien incohérent ») ou au défaut de présentation des justificatifs demandés, donnant alors lieu à leur non-admission et à leur expulsion du pays justifiée par la remise sur demande d’une décision officielle des autorités migratoires.

Rappel : Depuis le 1er avril 2021, les voyageurs internationaux visitant le Quintana Roo  (état dans lequel se situe  la zone touristique et balneaire de Cancun /Playa del Carmen/ Tulum/Cozumel/ Isla Mujeres/  devront acquitter des droits d’environ 10 $US par personne (selon le taux de change) avant de quitter l’État mexicain. 

Les autorités ont mis en place un système appelé VISITAX pour faciliter le paiement de ces frais. Les voyageurs pourront payer avant leur arrivée, à leur arrivée ou pendant leur séjour. Le paiement sera vérifié une fois qu’ils quitteront l’État.Grâce au site Web, les voyageurs pourront payer les frais et obtenir un reçu en remplissant un formulaire.

Le formulaire VISITAX accessible ici https://www.visitax.gob.mx/sitio/registro.php demande les renseignements suivants :
  • le nombre de voyageurs;
  • le nom, l’âge et le numéro de passeport de chaque personne;
  • la date de départ;
  • les renseignements pour le paiement

Une fois que les voyageurs ont terminé leur séjour à Quintana Roo, ils doivent présenter le reçu prouvant le paiement au point de contrôle de l’aéroport, avant l’embarquement. Les voyageurs qui n’ont pas de reçu à l’aéroport recevront de l’aide et pourront effectuer le paiement à ce moment-là. Pour les personnes voyageant en groupe, il sera possible d’effectuer le paiement en une seule transaction, à condition que les informations de chaque personne soient fournies et incluses dans le formulaire (des reçus individualisés seront fournis).

Saison des cyclones & algues 
  • La saison cyclonique se déroule de mi-mai à fin novembre sur la côte Pacifique et de début juin à fin novembre sur la côte Atlantique. Durant cette période, il est recommandé de faire preuve de la plus grande prudence avant tout déplacement sur les zones côtières du pays, tant celles du Pacifique que celles du Yucatán et du Golfe du Mexique.Il convient de suivre les recommandations des autorités et de se tenir régulièrement informés des prévisions météorologiques, 
  • Depuis quelques années, des algues appelées sargasses, ont envahi certaines plages du Mexique et s'y  déposent selon les courants marins et les saisons. 
    • La saison des algues sargasses s'étend en général d'avril à fin août lors des mois très chauds mais du fait du réchauffement climatique et des océans cela peut se produire à tout moment dans l'année.
    • Bien que ces apparitions ne soient pas très agréables pour les clients ,il s'agit cependant d'un phénomène naturel , aléatoire et imprévisible, malheureusement récurrent sur l´ensemble des littoraux à travers le monde du fait du réchauffement des océans, de l´utilisation d´engrais et des mouvements des courants marins. Certaines régions peuvent être amenées à mettre en place des restrictions au niveau de la baignade en mer et de la plage. 
    • La situation évolue tous les jours donc il ne nous est pas possible d’informer sur chaque hôtel concerné. Sur place, les hôteliers et les autorités prennent des mesures pour réduire au maximum et le plus possible les impacts de ces algues brunes
 
>> Autres destinations